Comment se saluer entre motard ?

De toutes les formes de communication, la communication gestuelle est celle qui est privilégiée pour les motards. Sur la route, d’un geste simple et fort, le motard devra faire agir son bras gauche, sa tête ou son pied gauche pour faire passer un message. Règles de salutation ou autres, tout motard se doit de les connaître. Ces écrits renseignent parfaitement sur comment se saluer entre motards !

Les divers signes de salutation entre motards

D’un pays à un autre, les signes de salutation lors d’un dépassement ou d’une rencontre en route diffèrent.

En France, il faut tendre verticalement ou en forme oblique, son bras gauche en gardant les doigts liés. Chez les Allemands, c’est le bras gauche levé avec l’index comme couronne.

Aussi, au-delà de ces gestes, le plus répandu et d’ailleurs universalisé est le signe de deux doigts formant la lettre V. Sur ce site , vous en apprendrez plus sur comment faire le trajet de motard ainsi que les accessoires indispensables pour un itinéraire en toute sécurité (maintien du corps et risques de danger).

Le signe V : salutation emblématique

L’adoption du signe V (fait de la main gauche) pour se saluer entre motards vient du geste favori du célèbre routier Barry Sheene. Ce signe est celui qu’il a exécuté après chacune de ses victoires. Appelé donc le V de la victoire, il l’employait idéalement pour saluer ses nombreux admirateurs. Ce signe resta ancré dans la tradition des motards dès les années 1970.

L’usage du pied gauche

À défaut du bras gauche, le conducteur pourrait se servir de son pied gauche pour saluer. Le commun des motards applique cette salutation lors d’un dépassement ou lorsqu’il s’agit de dire merci à un conducteur de voiture qui en circulation et qui vous accorde la priorité.

La salutation d’un signe de tête

Hocher la tête du bas vers le haut ou dans le sens contraire pour saluer en circulation paraît beaucoup plus aisé pour les motards. Surtout lorsqu’on est débutant, cela reste le mode idéal de salutation. Le motard débutant, pour sa sécurité, doit s’assurer de la fermeté de son guidon. Dans ce cas, l’usage des deux mains durant son trajet lui est indispensable.

Signification des autres signes du motard

La conduite d’une routière implique nécessairement la connaissance de bien de signes lorsque vous faites cavalier seul ou en équipe.

L’alerte d’un danger

Qu’il s’agisse d’un trou, de gasoil renversé ou de tout autre obstacle, le moyen de prévenir le(s) motard(s) en arrière est d’envoyer votre pied ou votre main près du sol. Le pied droit est à sortir lorsque le danger est à droite et la main gauche lorsque le danger se trouve à gauche.

La nécessité de ralentir

Elle s’exécute d’un signe du bras gauche tendu droit que vous agissez par des bonds. Elle se fait dans les cas où vous êtes confronté à un attroupement, à une célébration ou autres.

Le besoin d’accélérer

L’alerte d’accéléré exige de l’ouvreur ou de chaque prédécesseur que celui-ci sorte le bras gauche allongé bien droit. Veillez à garder votre paume de la main ouverte et dirigée le bras vers l’avant.

L’alerte au demi-tour

Lors d’une virée à plusieurs, l’ouvreur peut être amené à manquer le prochain virage. Dans de pareilles situations, le bras est à tendre vers le haut en faisant un tour de cercle avec l’index.

 

About the Author: admin